Transformer une organisation NIM Europe

Vous avez un projet ?

En l’absence de ressource parmi vos dirigeants disposant du savoir-faire et du temps nécessaire à consacrer à votre projet, alors qu’il est urgent de lancer cette opération, le recours au management de transition est la solution. En quelques jours, vous disposez d’un manager expérimenté, opérationnel, pouvant encadrer rapidement une équipe, se déplacer à l’étranger, mettre en œuvre une technologie, recourir à des prestataires qu’il maîtrise, permettant ainsi de mettre en œuvre le plan d’action retenu ans les meilleurs délais. Votre décision de lancement de projet a pu être initiée par un grand cabinet de conseil mais celui-ci ne dispose que rarement des moyens de sa mise en œuvre qui n’est pas de son ressort. En quelques jours après avoir bâti avec vous le profil de manager correspondant à votre besoin, nous vous proposons plusieurs candidats. En fonction du contexte, vous choisissez celui ou celle qui vous accompagne. Souvent plus expérimenté que lors d’un recrutement classique et pérenne, ce profil constitue un gage de succès. Par ailleurs il ou elle sera amené à former son successeur pour assurer l’avenir du projet.

Transformer une organisation

Votre société internationale veut passer d’une organisation par pays à une organisation matricielle ou chaque activité reportera à un dirigeant européen basé dans un autre pays. Le dirigeant de la France, comprenant que son poste perdra de son intérêt vous quitte. Nous pouvons vous proposer très vite un Directeur général de transition. Il fermera le site « pays » pour amenez tous les collaborateurs à dépendre d’un responsable de leur activité (RH, Commercial, Finances, …) basé ailleurs en Europe. C’est un manager de transition très international. Il va comprendre très vite la culture et les méthodes de la société, qui dépendent de son pays d’origine. Certaines sont très décentralisées, d’autre moins. Certaines font confiance aux dirigeants locaux, d’autres lui adjoignent un dirigeant issu de leur culture/pays d’origine. Il va surtout devoir rassurer en permanence les collaborateurs de l’entreprise qui resteront en place mais changeront seulement de dirigeants. Ces collaborateurs devront aussi parler la langue de leur actionnaire.